Portrait du Chef Jean-Marie Alloin


Jean-Marie Alloin, né il y a 40 ans dans la patrie de Brillat-Savarin à Belley dans l’Ain a réalisé un parcours classique, diplômé de l’école hôtelière de Thonon les bains, il réalise ses premières gammes au piano de Pierre Carrier à L’Albert 1er Chamonix-Mont-Blanc, puis poursuit son parcours en Angleterre et Cassis et ses Calanques. C’est un coup de coeur qui le conduit à acheter La Prévôté dans la Cité des Antiquaires de Provence – L’Isle sur la Sorgue en 2003.

Comment vous est venu le goût de la cuisine ?
Ma grand-mère cuisinière et mon oncle René Alloin, créateur de “L’Oursinade” ont su me transmettre leur passion.

Comment définiriez-vous votre cuisine ?
Une cuisine de terroir alliant les produits de la Provence et de la Méditerranée.

Quel est votre produit fétiche ?
Le Foie Gras de Canard

Le(s) plat(s) qui font la renommée du restaurant ?
Raviolis de Homard, jus de carapace
Le Foie Gras de Canard sous toutes ses formes (crème brûlée, parmentière, ravioles, mi-cuit, poêlé).

Votre pêché-mignon ?
Le fromage et tous ses derivés de plats accompagné d’un bon verre de vin

Un souvenir culinaire de votre enfance ?
Les oeufs en meurette de ma grand-mère bourguignonne

Quel plaisir vous apporte votre métier ?
“Recevoir dans ma maison” – rencontrer mes clients en fin de repas.

Cette maison est sans nul doute façonnée à son image, discrète, honnête, tout en nuance, alliant le respect des traditions (hôtel particulier du XVIIè) et la modernité. A l’instar, sa cuisine est haute en couleur et en saveur, subtile avec son rassurant “Pressée de Queue de Boeuf, agrementée d’un crème glacée à la Moutarde”.